mardi 29 janvier 2013

Comment participer au concours de cuisine note à note sans matériel ni ingrédient particuliers

Ce matin, nous recevons d'un élève ingénieur un message disant qu'il ne peut pas participer au Concours de cuisine note à note parce que ce serait trop compliqué matériellement.

Compliqué ? Mille fois non !

Oui, la cuisine note à note "pure" fait usage de composés définis : de l'eau, de l'éthanol, du saccharose, des acides aminés, de la chlorophylle a, ou b, du bêta carotène, etc.

Toutefois, il faut être réaliste, et observer que ces composés ne seront jamais "purs" : malgré les écrits (fautifs) de Gaston Bachelard, la pureté n'est pas de ce monde ! Et le bon chimiste est celui qui sait cela.

De fait, l'eau contient des ions, le saccharose du sucre de table n'est pur qu'à 99 pour cent, et ainsi de suite.

Tiens, par exemple, la fécule de maïs est de l'amylopectine pur... à environ 85 pour cent. C'est "assez" pur.

De ce fait, on peut envisager une "cuisine note à note pratique", où l'on se contente de séparer les produits végétaux ou animaux, de les fractionner ou de les craquer.

Pour le concours, évidemment, le jury notera sans doute mieux des propositions "plus pures", mais il applaudira à des travaux "raisonnablement purs".

Pour prendre une comparaison, la musique par synthétiseur est déjà de la musique électroacoustique... même si ce n'est pas une musique composée onde sonore de fréquence définie par onde sonore de fréquence définie. Soyons pratique !