mercredi 1 juin 2011

N'hésitons pas à distribuer l'information suivante à tous les praticiens de la science

La méthode scientifiques
(à bien comprendre, afin de bien la mettre en oeuvre ; à noter que, quand on comprend, on comprend aussi la structure des FMS !)





Pour faire de la science, comme en toute chose, il faut :
1. Un objectif
2. Un moyen d'y parvenir (chemin, méthode)


L'objectif de la science est connu : Chercher les mécanismes des phénomènes.

La méthode est la suivante :

1. Observer un phénomène, l'identifier
2. Quantifier le phénomène
3. La quantification de (2) ayant produit de nombreuses données, il faut chercher une synthèse, ce qui se nomme des "lois" (P = m g ; F = m a ; U = R I, etc.)
4. A ce stade, le travail n'est pas terminé, parce qu'il faut trouver les "mécanismes", ou explications de ces lois : on produit alors un "modèle", une "théorie".
5. Cette théorie est un modèle réduit de la réalité, de sorte qu'il ne faut surtout pas croire qu'il s'applique bien ; au contraire ! Puisque les théories sont des "modèles réduits" de la réalité (un courant qui passe dans un conducteur, c'est bien plus que U = R I!), il ne faut surtout pas chercher à vérifier les théories, mais au contraire chercher des réfutations.
6. On produit à cette fin une déduction, une conséquence de la théorie, afin d'obtenir une prévision théorique...
7. Que l'on teste expérimentalement (dans l'espoir que la prévision théorique sera abattue par l'expérience, ce qui nous permettra de progresser)
8. Si l'expérience ne réfute pas l'expérience, alors on cherche à tester une autre conséquence de la théorie ; si l'expérience réfute l'expérience, alors on boucle en (1) ou en (2)... à l'infini.

La science n'aura donc jamais de fin !


PS. Vous trouvez la proposition simpliste ? Discutons-en.